Bienvenue à L’Auberge de Savières
ça y est, nous reprenons le chemin de la cuisine dès le 15 mai - Voir Onglet "MENU" :

On vous propose des plats à emporter ou en livraison Midi et Soir du Vendredi au Dimanche....

Vous pourrez venir les récupérer sur place ou vous faire livrer sur les communes de :
Chanaz et La Chautagne, Lucey, Jongieux, St Pierre de Curtille, Ceyzérieu et de Lavours à Massigneu-de Rives ....

Les paiements : CB (Que sur place) , Tickets Restaurant, Chèque ou Espèces.

A réserver au : 04.79.54.56.16 ou 06.23.20.51.55 (Pour les SMS) avant 18h00 le soir.

Merci et à Bientôt.....

Pour les demandes de groupes, repas de famille, cousinade, repas d’entreprise, baptême ou autres demandes pour l’année 2020 - Vous pouvez nous écrire sur notre email : restaurant.aubergedesavieres@gmail.com

L’auberge

La bâtisse est implantée depuis 1904 et était tenue par la famille Béard pendant 4 générations.

Le bâtiment primaire était la maison du torréfacteur d’aujourd’hui. Elle a été déplacée et reconstruite lorsque la route a emprunté les bords du canal de Savières.

Elle constituait l’ancien relais de poste au début du siècle, cette petite auberge bar accueillait voyageurs, chevaux mais aussi diligences, sa position était stratégique car située le long de l’axe Lyon-Turin.

L’étable a ensuite été aménagée en salle de restaurant avec construction de la cheminée centrale utilisée pour les grillades de viandes et poissons jusque dans les années 80.

Aujourd’hui, on peut déjeuner ou dîner les pieds presque dans l’eau et arriver en bateau.

Chanaz est situé à l’extrême Nord du département de la Savoie, entre Rhône, Lac et marais.
Le village s’est d’abord installé aux deux extrémités du canal de Savières, exutoire naturel du Lac du Bourget vers le Rhône.
La population se développant, les flancs du Mont-Landard ont été colonisés : dix hameaux furent progressivement crées.
Le canal, lien millénaire entre le lac du Bourget et le Rhône, a été aménagé et entretenu pour devenir navigable et permettre l’acheminement des marchandises provenant des vallées vers le Sud.

Avant l’époque Romaine, un port s’installa proche du débouché du canal de Savières, au hameau de Portout et un actif atelier de céramique fonctionna au 4è et 5è siècle.

L’envasement de cette partie du canal provoqua le glissement du port proche du Rhône et le développement de Chanaz « chef-lieu ».

A partir du 11è siècle, le village devient un port de plus en plus actif ou l’on convoi jusqu’à Lyon les lourdes « Savoyardes », d’énormes radeaux de sapins, ou des barques à fond plat.
Le village jouissait d’une grande activité économique.